mercredi, 13 décembre 2017

Histoire en Russie : écriture du roman

apprentis espions roman russe

Nous sommes amis depuis plus de quinze ans. Après avoir voyagé à plusieurs reprises, notamment au Vietnam et au Japon, avoir participé tous deux à un atelier d'improvisations théâtrale au Théo théâtre à Paris, nous avons partagé une passion commune : le visionnage de films de science-fiction, western, péplums...

La passion du théâtre nous a conduits à l'écriture d'une pièce de théâtre à base d'humour décalé en nous appuyant sur les films aux thèmes cités ci-dessus que nous avions visionnés. L'idée était de faire partager notre passion au plus grand nombre. Notre premier projet commun fut donc la pièce intitulée « A tous temps, Tous lieux... ». Elle comportait plusieurs tableaux dont un qui était une synthèse parodique de pièces de Tchekhov. D'autres références à la Russie (que l'on trouve d'ailleurs abondamment dans notre roman) y étaient déjà bien présentes.

Quelques années plus tard, l'idée a peu à peu germé de concevoir un nouveau projet en commun !!! Le premier s'étant particulièrement bien passé !!! La pièce de Théâtre remplissant durant plusieurs jours l'une des salles du Théo Théâtre.

Le support choisi fut le roman mais sachant que chacun d'entre nous avait d'autres projets à mener en parallèle, la réalisation de l'ouvrage pouvait s'étaler sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Ce qui fut d'ailleurs le cas, du fait de l'éloignement géographique ultérieur des deux auteurs !!!

Des recherches furent entreprises pour nourrir notre imaginaire et pour pouvoir ensuite développer l’histoire. Tout d'abord sur internet puis dans une librairie Montpelliéraine, « la Librairie des cinq continents », spécialisée dans les voyages, où nous avons trouvé un guide sur le pôle sud qui s'avéra très utile pour la composition de certains chapitres. Le reste du travail consista à rédiger l'histoire avec l'apport non négligeable d'un traitement de texte.

Il y eut également le choix des lieux du roman qui fut établi en fonction des expériences de chacun et de l'idée que l'on pouvait s'en faire, parfois à partir de photos trouvées sur la toile ou du fait simplement de notre imagination.

Il est étrange de penser que l'on prépare l'écriture d'un roman comme on prépare une improvisation ou une mise en scène théâtral : les lieux choisis où les actions vont se dérouler, les costumes, la nationalité des personnages, leurs caractéristiques, ceux qui vont prendre de l'importance même au détriment des auteurs.

S'isoler, fut aussi un besoin. Profitant d'une maison de campagne familiale dans les Cévennes, nous nous y sommes installés pendant quelques jours, coupés du monde. C'est d'ailleurs là que nous avons pu écrire le plus grand nombre de pages d'une traite, uniquement dérangés par le doux chant des oiseaux, le bruit de la course des loirs dans les fond-plafonds de la grande bâtisse cévenole, une magnanerie ; et à la nuit tombée le balai aérien des chauves-souris qui ne manquèrent pas d'être une source d'inspiration pour une ou deux scènes du roman. La nature, par elle-même, fournissait matière à l'écriture dont on avait besoin pour approfondir l'imaginaire et l'enjoliver, afin de pallier la fameuse page blanche.

En juin 2008, nous avions écrit une bonne cinquantaine de feuilles au format A4, soit pour notre histoire en Russie au format imprimé, 120 pages et ce malgré la chaleur méridionale qui gagnait le lieu d'écriture à intervalles réguliers.

Une fois quitté cet environnement privilégié la rédaction commune se ralentit pour devenir hebdomadaire mais néanmoins régulière.

Progressivement les personnages prenaient formes, s'étoffaient, vivaient peut-être même indépendamment de notre volonté. Ainsi l'intrigue se mettait en place doucement et nous progressions à son rythme. Ce travail de collaboration se poursuivit ainsi jusqu'à fin 2010, c'est-à-dire, jusqu'au départ de l'un des auteurs pour Montpellier.

Malgré la distance, l'écriture se poursuivit. Certains chapitres furent rédigés dans un premier temps par l'auteur partit en province. C'est lors de retrouvailles méridionales que la finalisation du roman se fit.

La correction et la mise en page furent alors réalisées dans la foulée. Une première version A4 fut imprimée à destination d'éditeurs de roman et éditeurs jeunesse, pendant une période de plusieurs années.

Conscients du fait que c'était un premier roman dont la publication pouvait s'avérer difficile en passant par l'édition traditionnelle, nous avons finalement choisis de passer par l'autoédition. Et pour éviter aussi de laisser le manuscrit dans un tiroir.

C'est l'éditeur Book on Demand, que nous avons retenu (BOD.fr), et nous n'avons pas été déçus par la qualité technique des ouvrages publiés, colle, qualité du carton de la couverture, un vrai livre quoi !!! Nous avons choisi le format 21,5 x 13,5 cm, dimensions qui nous semblaient les plus adaptées aux catégories de notre roman. Des outils sur le site de bod.fr sont disponibles pour calculer la taille de la couverture en fonction du nombre de pages. Des modèles Word sont fournis pour une mise en page professionnelle des ouvrages.

Après toutes ces étapes techniques, courant décembre 2016, nous avons obtenu un fichier définitif au format pdf, transmis à Bod.fr. Parallèlement, nous avons fait réaliser la couverture et le quatrième de couverture par un ami graphiste (Blair Touch) à qui nous avons laissé toute latitude pour leur réalisation, en lui donnant quelques indications sur les grands éléments que nous souhaitions voir dessus. Après quelques propositions, la deuxième fut la bonne et correspondait à celle présente sur tous les visuels du roman. La version définitive fut également confiée à bod.fr.

Quelques jours plus tard, soit le 24 janvier 2017, le livre était rajouté au catalogue de BOD, à notre plus grande satisfaction et deux exemplaires étaient envoyés à la BNF. Bientôt notre ouvrage est apparu sur un grand nombre de sites de vente en ligne, comme la FNAC, Amazon et bien d'autres encore.

Enfin la version ebook a été également générée par BOD, rendant le roman disponible dans ce format-là sur plusieurs plateformes. Depuis sa publication, nous avons participé à deux salons du livre, celui de Paris en mars 2017, et en avril, celui de l'autoédition à Pierre Bénite près de Lyon, où il a reçu un accueil plus que favorable.

 

espionnage Russie agents secrets services secrets

haut de page