samedi, 15 juin 2024

Papier toilette, espionnage et Russie

 papier toilette Russie espionnage

 

Changement  de paradigme, pour cette fois on va (encore) parler de papier toilette, cette fois-ci en matière d'espionnage, ainsi telle est l'histoire qui suit.  Un matin froid en Allemagne de l'Est en 1981, deux espions anglais ont parcouru son territoire, au niveau d'un champ de manœuvre soviétique pour y trouvé du papier toilette souillé !! Une affaire d'espionnage un peu moins glamour que dans les films de James Bond. On est loin du vodka martini au shaker !

Cette opération spéciale, du nom de Tamarisk, a commencé pendant la guerre de l'URSS en Afghanistan, à cette époque l'Allemagne était toujours divisée en 4 zones plus Berlin, la capitale également divisée de la même façon. Un petit nombre de personnel des services secrets appartenant aux 4 pays vainqueurs et occupants de l'Allemagne ont été autorisés à circuler dans toutes les zones de cette dernière. Ces missions étaient normalement prévues dans un but d'améliorer les relations entre les anciens alliés, mais rapidement elles se sont transformées en opérations d'espionnage clairement légalisées pour les différents intervenants.

Pour leur part les agents britanniques faisaient les poubelles des hôpitaux militaires soviétiques en Allemagne de l'Est. Les échantillons ont révélés des éclats d'obus, et d'autres projectiles trouvés dans les bandages usagés. Ils fréquentaient aussi les cimetières militaires proches des hôpitaux pour noter les noms des soldats morts récemment.

Pendant les manœuvres, ces agents ne pouvaient accéder aux zones des exercices militaires en question. Mais une fois ces derniers terminés, ils exploraient les zones à la recherche de restes militaires, y compris les excréments humains, source d'informations non négligeable.

Par suite de pénurie de papier toilette en Allemagne de l'Est, les soldats étaient forcé d'utiliser ce qu'ils trouvaient sur place, n'importe quel document faisant l'affaire pourvu que ce soit du papier !!! Le plus souvent c'était des lettres sans valeur, mais parfois c'étaient également des documents militaires secrets. Ces derniers étaient très importants pour les espions militaires occidentaux.

Le fait de pourvoir accéder aux champs de manœuvre et de tir pouvaient permettre de récupérer des documents précieux, comme les cahiers, les numéros de série des derniers équipements livrés. Leur exploitation n'en demeurait pas moins quelque peu « olfactive » !!! Certains agents n'hésitant pas à les transmettre en indiquant « Je vous transmets ces éléments de renseignement désagréables pour une analyse plus approfondie (sic).

Grâce à une mission d'espionnage Tamarisk, les espions anglais ont trouvé des documents militaires secrets (servant de papier toilette) sur les forces et faiblesses du dernier tank fabriqué en URSS et des informations concernant son successeur. Ce qui a conduit l'OTAN a développé un nouveau missile antichar, toujours en service d'ailleurs dans l'armée britannique.

L'opération Tamarisk a été décrite comme l'une des opérations d'espionnage les plus réussies, si moins connues, de la guerre froide. Il ne s'agissait pas de martinis ou d'Aston-Martins, mais vous savez ce qu'ils disaient : pas de courage, pas de papier toilette, pas de gloire. Ils sont restés ignorés de tous pendant des années...

Source Wikipedia

Retrouvez des informations sur le roman d'espionnage Le temps d'un croque et l'espionnage en cliquant ici.