samedi, 19 juin 2021

Blonde, Grande-Bretagne et URSS

femme blonde espionnage

L'agent secret britannique Olga Gray a risqué sa vie pour empêcher les soviétiques de voler des secrets militaires en Grande-Bretagne. Elle avait 24 ans quand elle a été recrutée par un agent recruteur des services secrets britanniques, lors d'une garden-party.

Sa mission était de pénétrer le mouvement communiste en Grande-Bretagne. Ses compétences en espionnage lui ont permis d'être en contact avec des hauts responsables de ce parti. Elle venait tous les jours comme secrétaire tous les matins. Ses collègues la saluèrent en singeant une chanson du musical-hall, en la traitant d'espion par jeu.

Pour les services secrets britanniques, c'était la fille la plus courageuse parmi tous les membres. Elle avait comme pseudonyme « Mlle X ». Personne n'avait deviné que c'était un agent secret du MI5 envoyé pour infiltrer le mouvement communiste.

Finalement, elle fera mieux que tous les autres agents secrets britanniques pour faire tomber ce dernier et faire juger ses responsables, tout en mettant sa vie en danger poursuivi par les agents secrets soviétique et les communistes qu'elle avait trahis.

Elle se trouvait pourtant non désirable avant de travailler pour les services secrets britanniques. Son père la battait en secret et sa mère ne l'a jamais cru. Charmée par l'officier recruteur du MI5, sans en être amoureuse, elle a accepté de travailler pour lui. Il lui alors indiqué que sa mission serait de pénétrer le mouvement communiste en Grande-Bretagne. Elle devait surtout trouver des preuves concernant des liens entre Moscou et le Parti communiste de Grande-Bretagne [CPGB]. Son nom de code était M/12 et sa paye deux livres dix shillings par semaine.

Dans un premier temps elle devait assister aux réunions des amis de l'Union Soviétique (FSU) et d'atteindre d’être approché, c'est dire laisser « trainer son manteau ». Il lui suffisait alors de jouer l'innocent, jouer le rôle de quelqu'un de sympathique, ordinaire, intéressé, curieux de l'URSS.

Cette organisation était une structure financée par les Soviétiques. Rapidement l'un des responsables a fait appel à Olga pour ses talents de planificatrice, lui permettant de prendre part au fonctionnement interne de cette organisation et donc de l'espionner en interne.

Les services britanniques se sont retrouvés dans la position délicate d'aider les communistes à réaliser leur mission de façon à protéger la couverture de l'agent britannique Olga. Elle est envoyée en mission à Bombay. A ce moment-là elle voulait arrêter sa vie d'espionne.

Mais ayant obtenu la confiance des communistes, elle fut nommée secrétaire du patron, fonction à laquelle aucun autre agent secret britannique n'avait pu avoir accès. Le MI5 eut rapidement des preuves des liens entre l'organisation communiste et Moscou, ainsi que des éléments sur le système de chiffrage des communications entre Londres et Moscou basé sur un livre. Ce qui a permis aux services secrets britanniques de briser ce système. Mais cette mission a pesé beaucoup sur les frêles épaules d'Olga. Finalement elle rencontrera l'amour et ainsi arrêtera définitivement ses missions d'espionnage.

Pour des informations sur le temps d'un croque.